les débuts d'un peintre dans le paysage.

Après des années de doute et d'hésitation, la peinture devient ma seule  préoccupation. Le paysage aussi en est une, à la recherche d'une expression, d'une sensation sur la toile, je peins car ce que je peins me procure de la satisfaction. j'ai commencé à peindre par plaisir et puis j'ai découvert que ma peinture était le reflets de mes émotions, ce pourquoi je continue à peindre.

 

Aussi j'essaye de m'accaparer différentes techniques comme le pastel, la gouache ou l'aquarelle

Observer me demande beaucoup de temps, ce pourquoi je retourne régulièrement sur les mêmes lieux pour essayer de fixer d'avantages de morceaux de lumières. 

l’authenticité est pour moi très importante, le paysage est comme une boussole qui m'aide à avancer dans ma peinture. je regarde chaque fragment qui le compose, et essaye de le rendre comme je le peux. en dehors de ça il y a aussi la lumière intérieure qui apporte à mes paysages ce que je ne peux pas percevoir de l’extérieur.

Obsession est le Soleil, la lune, les astres, et le dégagement de la lumière sur la terre...

Fasciné par le mouvement impressionniste, Claude Monet en particuliers et ses compagnon de fortune.

Anvers est une très belle ville, j'ai passé trois années à peindre et à étudier la peinture, ou quelques paysages et gouaches sont apparus.

.

.